RECHERCHE – Les mues – mise en oeuvre de gestes rituels – corps de l’ancienne centrale EDF – Vitry-sur-Seine – janv. 2019

TANGIBLE poursuit sa résidence de création au cœur de l’ancienne centrale EDF de Vitry-sur-Seine. Depuis Janvier 2019, elle investit le bloc usine et commence son dialogue avec les imposantes machines de la centrale.


Ce dialogue entre l’équipe de TANGIBLE et la Centrale soulève la question du vivant (végétal et animal) qui commence tout naturellement à ré-investir l’espace et enclencher la mutation du site. Cela amènent les artistes à penser la création de gestes rituels qui seront déclinés et exposés par des fictions documentaires : Les Mues.

Pourquoi la mue ? Le terme mue nous évoque la fragilité et la globalité de l’espace du vivant sur la planète, comme une peau. Qu’elle soit humus, plantes ou bactéries, elle est le support et la condition de toute société, humaine, végétale et animale. Nous cherchons donc ici à considérer le vivant comme un écosystème global, reliant le destin de chaque vie à celle des autres. Chaque mue va ainsi traduire, pour chaque objet ou chaque situation décrite ci-dessous, un potentiel de transformation : décomposition, dissolution voire métamorphose.

Jungles du Douanier Rousseau, ombres chinoises, végétalisation des machines, création d’un “espace d’air pur”, transformation des tableaux de commandes constituent les premiers gestes imaginés par TANGIBLE pour les mues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.