RECHERCHE – AMÉNAGEMENT DE LA ROULOTTE EN LABORATOIRE

Transformation de la roulotte de chantier en laboratoire nomade

TANGIBLE dispose d’une roulotte de chantier qui va être transformée en un laboratoire nomade.
Elle sera installée à proximité des boulets comme un lieu passerelle entre un monde microscopique et un monde urbain.
Grâce à cet objet insolite qu’est la roulotte, nous allons matérialiser une forme de parenthèse dans la ville,
avec l’observation d’un monde invisible à l’oeil nu. Afin de regarder le vivant de près et l’accompagner dans son développement .

Renouveau de la Roulotte

La roulotte de chantier avait été initialement aménagée pour les projets autour de la centrale EDF de Vitry-sur-Seine. Suite à la fin de ces années de résidence, Tangible retrouve sa logique nomade, et la roulotte reprend son rôle de lieu d’accueil et de camp de base. La mission de faire peau neuve et de changer de décor s’est enclenchée à l’espace Marcel Paul. Vider les oripeaux et repartir de la base plus neutre pour inventer la suite. 

Reflexion 

Une fois, le vide effectué, vient le temps de la réflexion.
« Quels aménagements sont possibles à partir de cette petite échelle ? Faut-il refaire le sol ? On garde les murs tels quel où on reprend tout en bardant de bois ? »

L’équipe Tangible se gratte la tête et se remonte les manches pour la métamorphoser en « laboratoire » nomade.

Nouvel aménagement 

Réflexion faite des nécessités ont été établie, TANGIBLE a récupéré grâce à l’équipe de Kilowatts une surface qui va faire office de paillasse. Un meuble de laboratoire a également été déniché.  Des recherches sont également faites pour trouver un sol adapté à la thématique laborantine. Une des première piste envisagée sera la mise en place d’un toit végétalisé avec de la mousse et le partenaire « Brioflor ».

Déplacement de la roulotte 

Une fois le projet B.O.U.L.E.T.S en place ce laboratoire nomade se déplacera à la rencontre des habitants, et notamment dans le parc du Coteau, en présence de l’équipe artistique de TANGIBLE et des chercheurs du MNHN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.