B.O.U.L.E.T.S

Biosphères archéographiques, une Oeuvre à Usage Ludique, Educatif, Technique et Scientifique

Objectifs

# Etude de l’action des écosystèmes sur la recolonisation et la transformation des sites industriels en faisant le postulat d’une possible coopération humaine, végétale et animale.
# Rendre accessible au public un monde vivant quasi invisible mais très actif au sein de nos quotidiens.
# Ensemencement des boulets et élaborations des premiers résultats des hypothèses scientifiques.
Adhésion au projet, collaboration et partenariats avec les structures et les habitants.
Filmer et documenter l'action.
Inscrire cette expérience autour d'un site en chantier.

Intéraction artistique et scientifique pour étudier l'intéraction du vivant et du métal avec des chercheurs du Muséum national d'Histoire naturelle

Ce projet est issue du partenariat mené au sein de l'ancienne centrale à charbon d'EDF à Vitry-sur-Seine. Celui-ci a permis d’étudier l’action du végétal sur la transformation du site et la possibilité d’une coopération humaine et végétale pour accompagner le démantèlement (voir projet Points de Vue). Pour cela TANGIBLE s’est entourée de 4 chercheurs du Muséum national d’Histoire naturelle. Sébastien Leblond et Caroline Meyer, spécialistes des mousses et des lichens, Christine Rollard, spécialiste des araignées et Pierre Noël, naturaliste et spécialiste des crustacés d’eau douce. Autour de plusieurs axes de recherche et réalisations : Végétalisation des anciens boulets à charbon pour étudier le développement des mousses sur le métal,  étude de l’action du végétal sur la transformation du site et mise en culture d’espèces vivantes dans l’ancien laboratoire de chimie de la centrale.

Début du voyage des boulets

Face aux déchets métalliques inertes, issus d’un modèle industriel en plein démantèlement, la question de leur disparition et de leur dégradation se pose. TANGIBLE et les quatre chercheurs du MNHN soulevent une hypothèse qui consiste à vérifier si les mousses et lichens vont se développer sur le métal et participer à sa très lente décomposition en le transformant en substrat organique. Ce phénomène de colonisation a été peu étudié jusqu’à présent. Ensemble, ils ont fait des premiers tests d'ensemencement du métal sur les anciens boulets des broyeurs à charbon – sphères métalliques de 1 tonne chacune – avec différents broyats de mousse, de lichen et d'algues. Des premières analyses ont eu lieu en mars 2022.
Pour approfondir ce développement et cette notion de seconde vie des boulets, des repérages ont eux lieu pour la mise en place des boulets.
Les boulets ont été disposés selon deux groupes, le premier groupe est dédié à la végétalisation des boulets en collaboration avec les habitants de la ville de Vitry-sur-Seine. Le deuxième groupe de boulets va permettre d'observer le développement végétal sur le métal sans intervention extérieure, ce groupe est dédié à l'observation avec les chercheurs du MNHN.
Suite à la rencontre avec le service des espaces vert de la ville de Vitry, il a été convenu que le parc du Coteau sera le nouveau lieu de résidence temporaire des boulets.

RECHERCHE - B.O.U.L.E.T.S.

AUDIO-PAROLE DE CHERCHEUR.

Les étapes avec les boulets des broyeurs à charbon

À l’image d’un jardin partagé, les anciens et nouveaux habitants seront associés à l’ensemencement des boulets et au suivi de l'expérience. Réhabiliter ces boulets – pièces emblématiques de la centrale – comme œuvre d’art mémorielle et support d’une expérience unique. Le projet est échelonné sur trois ans, jusqu’à la transformation complète du quartier livré par l’aménageur en 2024 où les boulets seront implantés de façon définitive
Notre roulotte de chantier sera transformée pour l'occasion en un laboratoire nomade. Elle sera installée à proximité des boulets comme un lieu passerelle entre un monde microscopique et un monde urbain. Qu'est-t-il pertinent de déplacer du monde de la science, monde normalement inaccessible au grand public, vers un espace inédit à cette pratique ? En partenariat avec les chercheurs du MNHN, elle nous permettra de matérialiser une forme de parenthèse dans la ville, avec l'observation d'un monde invisible à l'oeil nu.

LABORATOIRE NOMADE