REPRÉSENTATION – Relais de sensibilité- septembre 2021

Les 17, 18 et 19 septembre 2021, les archéographes signaient un parcours final dans le bloc-usine de l’ancienne centrale EDF de Vitry-sur-Seine. Cet événement, créé en collaboration avec sept artistes et techniciens, marquait la fin de leur travail mené sur le site depuis 2018.

Au sein du bloc-usine de l’ancienne centrale à charbon de Vitry-sur-Seine, TANGIBLE a proposé un parcours artistique final qui a clôt un travail de quatre ans mené sur le site. Dans cet espace monumental, où d’anciennes machines étaient encore entreposées, les archéographes ont conçu un événement pluridisciplinaire. Imprégné par l’histoire du lieu et leurs recherches, ils ont réfléchi à une proposition dans laquelle transparaissait leur travail de terrain et qui était nourrie par la poésie qui caractérise leurs créations.
Des installations plastiques et sonores jalonnaient la déambulation : toiles d’araignées en polyester, en laine cardée et porcelaine , projections vidéo, cocons suspendus, fleurs sonores, etc. Ce travail faisaient écho aux recherches effectuées par les artistes et des chercheurs du Muséum national d’histoire naturelle, autour de la renaissance de la faune et la flore dans la centrale.
Pour nourrir cette création, des performances ont également été imaginées. Le créateur sonore et luthier Benoît Poulain ainsi que la compositrice et musicienne Julie Mondor, ont créé des créations sonores. Cette dernière est intervenue au violoncelle dans la travée principale du bloc-usine. L’univers musical était pensé pour traduire la dimension industrielle et mélancolique qui régnait au sein du lieu. L’événement regroupait aussi les performances chorégraphiques d’Edwine Fournier et Sébastien Molliex, envisagées comme un jeu de miroir avec la faune présente dans la centrale. Appuyés par des costumes conçus par Myriam Drosne, les corps des artistes faisaient écho à ceux des insectes et des animaux du site. Ces performances témoignaient de la volonté de l’équipe de co-construire leur projet avec l’environnement
dans lequel ils interviennent.
Cet événement final réunissaient des champs artistiques pluriels. Il était  aussi le reflet d’un processus de création à l’écoute d’un espace en mutation.

© Gilles Dantzer


Equipe
 d’archéographes :
Direction artistique, scénographie, chorégraphies et réalisations céramiques : Edwine Fournier
Direction artistique, scénographie, chorégraphies, vidéos : Sébastien Molliex
Création sonore : Benoît Poulain
Musique (violoncelle et diapason) : Julie Mondor
Costumes et créations textile : Myriam Drosne
Création vidéo : Olivier Garouste & Gilles Paté

Coordination, production et technique par l’équipe Des ricochets sur les pavés :

Direction : Judith Frydman
Coordination et production : Isabelle Pires
Communication : Elise Louesdon

Régie technique par Ante Forma : 

Régie générale : Sasha Rolland
Régie technique : Tom Ménigault
Stage en technique Technique : Mathis Loulidi
Assistant technique : Elisa Joffredo

Assistante en relations publiques : Aude Fanget

Points de vue bénéficie du soutien de la ville de Vitry-sur-Seine, d’EDF, de l’EPT Grand Orly Seine Bièvre, de la DRAC Île-de-France, de la région Île-de-France, du département du Val-de-Marne, du CMCAS du Val-de-Marne, de la Caisse des Dépôts et du Groupe Brémond.

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.